L’un d’entre vous vient de me faire part de ses difficultés à comprendre certaines remarques de son correcteur de TSD sur les IM.

Dans ma réponse j’ai tenté, une fois encore,  de lever les principaux obstacles à la rédaction de l’introduction.

trouver une bonne explication constitue un peu la quête du Graal pour tout préparateur. Y parviendrai-je un jour ?

Voici ma réponse du moment.

grail
Le sujet de l’IM est récurent alors qu’il est assez simple à traiter, au moins en théorie.
 
Cela nécessite cependant un retour en arrière:
  1. L’introduction du devoir de CUGE constitue un tout cohérent dans lequel chaque paragraphe a un ainsi un rôle particulier, ce qui exclut toute redondance entre les 3 volets : PRÉAMBULE, IM et PLAN;
  2. Cette introduction doit permettre au lecteur, en l’absence de toute connaissance du sujet proposé, de définir: a) la problématique proposée (PRÉAMBULE); b) la réponse générale apportée (IM); c) le processus de justification de la thèse soutenue (ANNONCE de PLAN);
  3. L’introduction n’a donc de sens que lue en totalité et on ne peut pas reprocher à tel ou tel de ses paragraphes de ne pas apporter l’ensemble des éléments d’information attendu.
  4. Dans cette partie essentielle du devoir qu’est l’introduction, l’IM constitue la synthèse de la réflexion, elle propose donc nécessairement une réponse dont le niveau est hiérarchiquement supérieur à celui des éléments du plan. Prenons un exemple de principe. Sur un sujet de société, mon IM serait : « Face au problème de…la réponse ne saurait se trouver que dans une politique générale cohérente, seule apte à assurer la synergie entre les aspirations de la société » ; suivrait l’annonce de plan, ici analytique, mais l’objectif est pédagogique! « En effet, les solutions sont à la fois de nature sociale, mais aussi économique et surtout démographique ». Si dans votre IM, vous avez écrit: « Face au problème de…la réponse ne saurait se trouver que dans la combinaison d’actions sociales, économiques et démographiques… » vous étiez « coincé » pour votre plan et condamné à la redondance.

A partir de cette mise au point, comment faire ? Le préambule est généralement assez simple à aborder, encore faut-il prendre le temps de la lecture attentive du sujet et du cadrage du champ de la réponse. Je passe rapidement sur ce point mais nous pourrions y revenir en détail. Pour ce qui concerne l’IM et le PLAN, j’ai l’habitude de dire -et c’est un constat autant de rédacteur que de correcteur- que l’on parvient très vite à « sentir » le processus démonstratif. On voit rapidement, avec un peu d’expérience, « ce que l’on va dire sur le sujet« . On a souvent là l’ANNONCE de PLAN. Une fois cette étape franchie, reste à se poser la bonne question : « En disant cela qu’est-ce que j’ai démontré ? » Si on parvient à généraliser son développement autour d’une phrase en 3 volets (rappel schématique de la problématique « reformulée », réponse générale, principes sur lesquels s’appuie la justification de la thèse), alors on « tient » son IM. Vous devriez retrouver ces 3 éléments dans mon exemple du 4 ci-dessus.

Bien évidemment, à partir de ces explications – qui ne constituent pas les pièces d’un « logiciel expert » s’appliquant sans réflexion à tout sujet- vous allez devoir  mener quelques extrapolations en fonction du thème proposé et de la question posée. Mais c’est bien là une des moindre capacités que l’on attend d’un breveté !

En conclusion, je vous livre un autre exemple qui pourrait servir d’IM au sujet proposé sur les « rodomontades » des dirigeants (CUGE2/2018) :« Les provocations entre dirigeants, à l’image de celles des présidents Trump et KJU, peuvent avoir demain des conséquences incontrôlables car elles se développent souvent dans un contexte historique et conjoncturel favorable aux escalades. »

 J’espère vous avoir été utile avec cet assez long développement.

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

« FAQ » Questions fréquemment posées (18/04/2018)

« En termes de… » Je trouve souvent cette expression, et l’utilise parfois moi-même. Deux remarques s’imposent. La première est que si […]

Quelle armée de Terre demain ?

Une analyse précise et conduite en profondeur des différentes problématiques qui se présentent à nos forces. Au-delà de la seule […]

DAUK 7

Avant de rejoindre la France et la région parisienne, notre « honorable correspondant » au sein de la DAUK nous adresse un […]

Retour en fanfare !

Pas le mien, mais celui des attaques sur nos lycées militaires ! Après une série d’articles, notamment dans « Libération » dont […]

Rythme d’été (confirmé !)

Bientôt l’été et un rythme adapté aux échéances de l’automne. Après ma semaine de méditation annuelle sur le GR3 du […]

OAEA/S

J.G. Cuaz vous avait offert bénévolement la possibilité de bénéficier de ses compétences en matière de mathématiques pour préparer votre […]

Best regards from DAUK n°6

Nouvel et dernier envoi de notre « honorable correspondant » en royauté ! Avant un retour parisien le CC Mathieu C. nous […]

Enattendantdemain |
Le regard d'Olivier Ri... |
Voyageargentine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marissalacayo
| Collectifpourleretourdefran...
| Bibliologiemultimdia