Vous connaissez certainement cette expression. On peut la compléter par la citation de Tocqueville ayant servi de support au sujet du concours 2014 : « Quand le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres. »

C’est donc un « flash back » que je vous propose à partir d’un exemple utilisé en 2014 et que j’ai actualisé.

La correction des premiers devoirs complets du cycle 2017-2018 me confronte à des problèmes récurrents en début de cycle.

Analyse du sujet

Ici j’ai retenu un ancien libellé pour éviter les redites.

  »L’action, ce sont les hommes au milieu des circonstances »,disait Charles de Gaulle dans « Vers l’armée de métier. »

L’officier est-il toujours avant tout un homme d’action ?

Le sujet est souvent insuffisamment analysé ou l’est trop scolairement. Par exemple pour ce sujet sur l’homme d’action, on définit « homme » puis « action » alors qu’il ne faut pas dissocier ces deux mots qui constituent une expression ayant un sens propre. La définition retenue par le rédacteur de « homme d’action » est au cœur du sujet ! De même l’homme d’action est parfois réduit au volet concret, physique de ses actes (sous l’effet de « avant tout ») quant il n’est pas opposé à l’homme de réflexion sans pont jeté entre ces deux faces d’un même individu. Enfin, le terme « toujours » est rarement analysé, et donc peu ou pas pris en compte dans les travaux sous son double sens : en toutes circonstances et de tout temps.

Sur la forme de la réponse et la structure du plan

Je traiterai ici, à partir d’un exemple de principe, la délicate connexion entre l’IM et le PLAN.

Le drapeau français est-il multicolore?

DrapeauA la question : « Le drapeau français est-il multicolore ? » on trouve (dans le meilleur des cas!) des réponses du type: “Le drapeau national est multicolore car il comporte du bleu, du blanc et du rouge” (IM). Ces réponses  sont suivies de : “Nous verrons ainsi successivement qu’il a une bande bleue (ID1), puis une blanche (ID2) et enfin une rouge (ID3)” (PLAN).

Dans cet exemple on peut considérer, soit que le plan analytique est acceptable, soit que l’IM l’est.

  • Dans le premier cas (bon PLAN – mauvaise IM) il aurait fallu dire : “Le drapeau national présente trois couleurs, il est donc bien multicolore” (IM) et poursuivre avec le plan analytique : “Nous verrons ainsi successivement qu’il a une bande bleue, puis une blanche et enfin une rouge
  • Dans le second cas (bonne IM – mauvais PLAN) on pourrait dire : “Le drapeau national est multicolore car il présente du bleu, du blanc et du rouge”, puis le démontrer par : « Certes, si on observe le drapeau dans la pénombre on peut soutenir  qu’il ne comporte que des nuances de gris qui ne sont pas de vraies couleurs (ID1). Pourtant, il suffit d’une faible lueur pour briser cette illusion (ID2). Mais c’est en pleine lumière qu’apparait sans contestation possible son caractère multicolore (ID3) ».

Ce second plan est plus subtil car il montre que l’on connait les avis contraires à notre thèse et que l’on peut les réfuter.

Comme en tactique rien ne vaut cependant le mode d’action amélioré par le chef ! Ici j’aurais mixé les deux solutions en retenant :

Question : « Le drapeau français est-il multicolore ? »

IM : « Le drapeau français présente trois couleurs, il est donc bien multicolore. »

Plan : « [Certes], Si on observe le drapeau dans la pénombre on peut affirmer qu’il ne comporte que des nuances de gris qui ne sont pas de vraies couleurs. Il suffit pourtant d’une faible lueur pour briser cette illusion. Mais c’est en pleine lumière qu’apparaissent sans contestation possible ses couleurs bleu et rouge séparées par une bande blanche. »

Au-delà de sa simplicité qui peut faire sourire, cet exemple me semble comporter une bonne part de l’essentiel à mettre en application. Il apporte également un éclairage utile sur le rôle d’une méthode : essayez sans technique de rédaction d’écrire 3 pages sur un tel sujet !

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

« FAQ » Questions fréquemment posées (18/04/2018)

« En termes de… » Je trouve souvent cette expression, et l’utilise parfois moi-même. Deux remarques s’imposent. La première est que si […]

Quelle armée de Terre demain ?

Une analyse précise et conduite en profondeur des différentes problématiques qui se présentent à nos forces. Au-delà de la seule […]

DAUK 7

Avant de rejoindre la France et la région parisienne, notre « honorable correspondant » au sein de la DAUK nous adresse un […]

Retour en fanfare !

Pas le mien, mais celui des attaques sur nos lycées militaires ! Après une série d’articles, notamment dans « Libération » dont […]

Rythme d’été (confirmé !)

Bientôt l’été et un rythme adapté aux échéances de l’automne. Après ma semaine de méditation annuelle sur le GR3 du […]

OAEA/S

J.G. Cuaz vous avait offert bénévolement la possibilité de bénéficier de ses compétences en matière de mathématiques pour préparer votre […]

Best regards from DAUK n°6

Nouvel et dernier envoi de notre « honorable correspondant » en royauté ! Avant un retour parisien le CC Mathieu C. nous […]

Enattendantdemain |
Le regard d'Olivier Ri... |
Voyageargentine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marissalacayo
| Collectifpourleretourdefran...
| Bibliologiemultimdia